Médiocrité

La haine est sainte. Elle est l’indignation des coeurs forts et puissants, le dédain militant de ceux que fâchent la médiocrité et la sottise.
L’indifférence est la revanche que prend le monde sur les médiocres.
La modération des faibles est médiocrité.
C’est un grand signe de médiocrité de louer toujours modérément.
Ce qui fait qu’on goûte médiocrement les philosophes, c’est qu’ils ne nous parlent pas assez des choses que nous savons.
C’est être médiocrement habile, que de faire des dupes.
Ce n’est pas un mince bonheur qu’une condition médiocre: le superflu grisonne plus vite, le simple nécessaire vit plus longtemps.
La médiocrité ne s’imite pas.
C’est drôle comme la fatalité se plaît à choisir pour la représenter des visages indignes ou médiocres.
Il est dangereux de passer trop tôt pour un écrivain de bon sens: c’est le privilège des médiocrités mûres.