Mari et femme

Quand un homme et une femme sont mariés, ils ne deviennent plus qu’un – la première difficulté est de décider lequel.
L’honneur d’une fille est à elle, elle y regarde à deux fois – l’honneur d’une femme est à son mari, elle y regarde moins.
Les hommes ont une vie plus agréable que les femmes. Premièrement, ils se marient plus tard et, deuxièmement, ils meurent plus tôt!
L’ennui, avec l’amour, c’est que la plupart des gens le confondent avec un embarras gastrique. Quand la crise s’achève, ils découvrent qu’ils sont mariés à une femme qu’ils n’auraient pas souhaitée à leur pire ennemi.
Un mari porte un masque avec le monde et une grimace avec sa femme.
Il est quelquefois agréable à un mari d’avoir une femme jalouse – il entend toujours parler de ce qu’il aime.
Un mari n’a guère un rival qui ne soit de sa main, et comme un présent qu’il a autrefois fait à sa femme.
C’est trop contre un mari d’être coquette et dévote: une femme devrait opter.
Une femme qui s’en va avec son amant n’abandonne pas son mari, elle le débarrasse d’une femme infidèle.
Je crois que les femmes sont faites pour être mariées et que les hommes sont faits pour être célibataires. C’est de là que vient tout le mal!