Fille

Voilà ce qu’ont chanté les filles d’Israël, et leurs pleurs ont coulé sur l’herbe du Carmel.
Les filles – ça pose trop de problèmes, et ça ne les résout pas.
Le mariage, c’est l’histoire d’un jeune homme et d’une jeune fille qui cueillent une fleur et reçoivent une avalanche sur la tête.
La maison familiale est une prison pour les jeunes filles et une maison de correction pour les femmes.
Les hommes sont avril quand ils font la cour et décembre une fois mariés. Les filles sont mai tant qu’elles sont vierges, mais le ciel change dès qu’elles sont femmes.
On parle toujours du boulevard des Filles du Calvaire, mais jamais du calvaire des filles du boulevard.
Cet heureux temps n’est plus. Tout a changé de face, depuis que sur ces bords les Dieux ont envoyé la fille de Minos et de Pasiphaé.
Les jolies filles ne sont pas toujours heureuses et les garçons intelligents sont rarement beaux.
La plus belle fille ne donne que ce qu’elle a et l’ami le plus dévoué se tait sur ce qu’il ignore.
C’était une jeune fille d’aujourd’hui, c’est-à-dire, à peu près, un jeune homme d’hier.