Amant

Baisers, baves d’amour, basses béatitudes, ô mouvements marins des amants confondus…
Une femme n’est puissante que par le degré de malheur dont elle peut punir son amant.
Un de vos philosophes modernes se disait l’amant de la nature: eh bien, moi, mon ami, je m’en déclare le bourreau.
Depuis que le monde existe on n’a jamais vu deux amants en cheveux blancs soupirer l’un pour l’autre.
L’amant ne connaît que son désir, il ne voit pas ce qu’il prend.
Le plus grand amour est l’amour d’une mère, vient ensuite l’amour d’un chien, puis l’amour d’un amant.
Il y a des femmes que leur bon naturel et la sincérité de leur coeur empêchent d’avoir deux amants à la fois.
C’est ainsi q’un amant dont l’ardeur est extrême aime jusqu’aux défauts des personnes qu’il aime.
C’est un vilain amant qu’un homme qui vous désire plus qu’il ne vous aime.
Dans sa première passion, la femme aime son amant, et dans toutes les autres, tout ce qu’elle aime est l’amour.