Louis de Bonald

Un homme peut n’être pas l’égal d’un autre homme, mais il est toujours son semblable.
On ne devrait assembler les hommes qu’à l’église ou sous les armes – parce que là, ils ne délibèrent point, ils écoutent et obéissent.
La parole est dans le commerce des pensées ce que l’argent est dans le commerce des marchandises, expression réelle des valeurs, parce qu’elle est valeur elle-même.
Il est plus commode de faire son devoir que de le connaître.
Des sottises faites par des gens habiles – des extravagances dites par des gens d’esprit – des crimes commis par d’honnêtes gens… voilà les révolutions.
Dans les crises politiques, le plus difficile pour un honnête homme n’est pas de faire son devoir, mais de le connaître.
La littérature est l’expression de la société, comme la parole est l’expression de l’homme.
L’irreligion sied mal aux femmes – il y a trop d’orgueil pour leur faiblesse.
Les hommes qui, par leurs sentiments, appartiennent au passé et, par leurs pensées à l’avenir, trouvent difficilement place dans le présent.
Les grandes pensées viennent du coeur, et les grandes affections viennent de la raison.