Eternité

Je tâte dans la nuit ce mur, l’éternité.
Je sais à présent goûter la quiète éternité dans l’instant.
Hélas! rien d’éternel sinon l’éternité.
Et le moindre moment d’un bonheur souhaité vaut mieux qu’une si froide et vaine éternité.
L’éternité n’est guère plus longue que la vie.
Il n’est rien de plus précieux que le temps, puisque c’est le prix de l’éternité.
Mais qu’importe l’éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l’infini de la jouissance!
L’éternité c’est long, surtout vers la fin…