René Char

Vivre, c’est s’obstiner à achever un souvenir.
Tiens vis-à-vis des autres ce que tu t’es promis à toi seul.
On naît avec les hommes, on meurt inconsolé parmi les dieux.
L’impossible, nous ne l’atteignons pas, mais il nous sert de lanterne.
L’éternité n’est guère plus longue que la vie.
L’acte est vierge, même répété.
L’acquiescement éclaire le visage. Le refus lui donne la beauté.
La terre qui reçoit la graine est triste. La graine qui va tant risquer est heureuse.
La perte du croyant, c’est de rencontrer son église.
Au plus fort de l’orage, il y a toujours un oiseau pour nous rassurer. C’est l’oiseau inconnu. Il chante avant de s’envoler.