André Maurois

On n’aime pas une femme pour ce qu’elle dit – on aime ce qu’elle dit parce qu’on l’aime.
Nos destinées et nos volontés jouent presque toujours à contretemps.
L’homme marié est une allumette qui ne s’allume que sur sa boîte.
Les premiers mouvements du désir communiquent aux idées le charme naturel et puissant des caresses.
Les grands événements n’enlèvent pas leur charme aux petits plaisirs.
Les amours et les haines des peuples sont fondées, non sur des jugements, mais sur des souvenirs, des craintes et des fantômes.
Un mariage heureux est une longue conversation qui semble toujours trop brève.
Qui veut changer trouvera toujours une bonne raison pour changer.
Le mélange de l’admiration et de la pitié est une des plus sûres recettes de l’affection.
Le bonheur n’est jamais immobile.