Conversation

Les hommes à qui l’on parle ne sont point ceux avec qui l’on converse.
Si le temps ne changeait jamais, la moitié des hommes n’auraient aucun sujet de conversation.
La conversation est un jeu de sécateur, où chacun taille la voix du voisin aussitôt qu’elle pousse.
La plus importante et la plus négligée de toutes les conversations, c’est l’entretien avec soi-même.
L’art des conversations amoureuses est qu’elles ne soient pas toujours amoureuses.
Ce qui fait que si peu de personnes sont agréables dans la conversation, c’est que chacun songe plus à ce qu’il veut dire qu’à ce que les autres disent.
L’esprit de la conversation consiste bien moins à en montrer beaucoup qu’à en faire trouver aux autres: celui qui sort de votre entretien content de soi et de son esprit l’est de vous parfaitement.
Avez-vous remarqué que, lorsqu’on fait rétablir une conversation téléphonique coupée, on s’aperçoit qu’on s’était tout dit.
Homme, si tu es quelqu’un, va te promener seul, converse avec toi-même et ne te cache pas dans un choeur.
Pourquoi donc, dans un groupe de femmes bavardant comme des perruches, la conversation cesse-t-elle aussitôt qu’un monsieur s’approche?