Gloire

Les feux de l’aurore ne sont pas si doux que les premiers regards de la gloire.
Plutôt que l’amour, que l’argent, que la gloire,
La gloire est un vêtement de lumière qui ne s’ajuste bien qu’aux mesures des morts.
Je voulais en mourant prendre soin de ma gloire, et dérober au jour une flamme si noire…
Voltaire n’écrira jamais une bonne histoire. Il est comme les moines qui n’écrivent pas pour le sujet qu’ils traitent, mais pour la gloire de leur ordre. Voltaire écrit pour son couvent.
Oui, j’aime mieux, n’en déplaise à la gloire, vivre au monde deux jours que mille ans dans l’histoire.
J’aurais cru que la gloire de pardonner à ses ennemis valait bien l’honneur de les haïr toujours.
C’est bien un plaisir que d’être riche – mais ce n’est pas une gloire hormis pour les sots.
La gloire trouve dans l’outrage son suprême éclat.
La gloire ne peut être où la vertu n’est pas.