Divin

Automates pensants, mus par des mains divines.
Le nombre impair plaît à la divinité.
En toute chose inutile, il faut être divin. Ou ne point s’en mêler.
Aimer d’un amour humain, c’est pouvoir passer de l’amour à la haine, tandis que l’amour divin est immuable.
Que m’importe que Dieu n’existe pas. Dieu donne à l’homme de la divinité.
Il n’y a pas d’horreur qui n’ait été divinisée, pas une vertu qui n’ait été flétrie.
La confiance est une des possibilités divines de l’homme.
C’est une absolue perfection, et comme divine, de savoir jouir loyalement de son être.
L’amour humain ne se distingue du rut stupide des animaux que par deux fonctions divines: la caresse et le baiser.
Les voies de la pensée divine vont à leur but par des fourrés et des ombres épaisses, que nul regard ne saurait pénétrer.