Contemplation

Le contemplatif est celui pour qui l’envers vaut plus que l’endroit.
Si un contemplatif se jette à l’eau, il n’essaiera pas de nager, il essaiera d’abord de comprendre l’eau. Et il se noiera.
La meilleure preuve de la misère de l’existence est celle qu’on tire de la contemplation de sa magnificence.
Tant de mains pour transformer ce monde, et si peu de regards pour le contempler!
Rien ne fait voir l’avenir couleur de rose comme de le contempler à travers un verre de chambertin.
Un contemplatif… oui, c’est une autre forme de l’aventure!
C’est chose notoire que l’homme ne parvient jamais à la pure connaissance de soi-même jusqu’à ce qu’il ait contemplé la face de Dieu, et que, du regard de celle-ci, il descende à regarder soi.
Je suis un contemplateur fervent de l’effort d’autrui.
Toute douleur veut être contemplée, ou bien elle n’est pas sentie du tout.