Douleur

De tous les maux, les plus douloureux sont ceux que l’on s’est infligés à soi-même.
Laissez-moi fuir la menteuse et criminelle illusion du bonheur! Donnez-moi du travail, de la fatigue, de la douleur et de l’enthousiasme.
L’âme résiste bien plus aisément aux vives douleurs qu’à la tristesse prolongée.
Mais toujours le plaisir de douleur s’accompagne.
La douleur sous sa forme radicale et dépouillée – celle qui fait l’essence du supplice – est la pierre d’achoppement et le tombeau de toutes les philosophies.
La douleur de l’âme pèse plus que la souffrance du corps.
Le meilleur remède que je sache pour les douleurs présentes, c’est d’oublier les joies passées, en espérance de mieux avoir.
Il n’est pas honteux pour l’homme de succomber sous la douleur et il est honteux de succomber sous le plaisir.
Rien ne nous rend si grands qu’une grande douleur.
L’homme est un apprenti, la douleur est son maître.