Autrui

Nous n’avons pas assez d’amour-propre pour dédaigner le mépris d’autrui.
La générosité souffre des maux d’autrui, comme si elle en était responsable.
Le moi est haïssable… mais il s’agit de celui des autres.
Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui. Si tu réussis à bien te juger, c’est que tu es un véritable sage.
On ne découvre jamais mieux son caractère qu’en parlant de celui d’autrui.
Ne dis pas tes peines à autrui – l’épervier et le vautour s’abattent sur le blessé qui gémit.
La liberté de chacun rencontrant dans la liberté d’autrui, non plus une limite mais un auxiliaire, l’homme le plus libre est celui qui a le plus de relations avec ses semblables.
Notre prochain, ce n’est pas notre voisin, c’est le voisin du voisin.
Je trouve autant de différence de nous à nous-mêmes que de nous à autrui.
Il faut se prêter à autrui et ne se donner qu’à soi-même.