Proudhon

L’homme n’est homme que par la société, laquelle, de son côté, ne se soutient que par l’équilibre des forces qui la composent.
L’homme et la société se servent réciproquement de sujet et d’objet.
L’homme peut aimer son semblable jusqu’à mourir – il ne l’aime pas jusqu’à travailler pour lui.
Périsse la patrie, et que l’humanité soit sauvée.
Nous avons exagéré le superflu, nous n’avons plus le nécessaire.
L’homme a beau étendre le cercle de ses idées, sa lumière n’est toujours qu’une étincelle promenée dans la nuit immense qui l’enveloppe.
Le gouvernement de l’homme par l’homme, sous quelque nom qu’il se déguise, est oppression.
La république est une anarchie positive.
L’homme et la femme peuvent être équivalents devant l’Absolu: ils ne sont point égaux, ils ne peuvent pas l’être, ni dans la famille, ni dans la cité.
L’homme est principalement une puissance d’action, la femme une puissance de fascination.