Patrie

Le pain dans sa patrie vaut encore mieux que des biscuits en pays étranger.
Ces deux mots patrie et citoyen doivent être effacés des langues modernes.
Une patrie se compose des morts qui l’ont fondée aussi bien que des vivants qui la continuent.
Et qui peut immoler sa haine à sa patrie lui pourrait bien aussi sacrifier sa vie.
Périsse la patrie, et que l’humanité soit sauvée.
Un soldat doit être prêt a mourir pour sa patrie, même au péril de sa vie.
L’égoïsme et la haine ont seuls une patrie – la fraternité n’en a pas!
C’est la cendre des morts qui créa la patrie.
Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie ont droit qu’à leur cercueil la foule vienne et prie.
Il est doux, il est beau de mourir pour sa patrie.