Chien

La feinte charité du riche n’est en lui qu’un luxe de plus – il nourrit les pauvres comme des chiens et des chevaux.
Entre le chien, et son maître, il n’y a que le saut d’une puce.
Mais je n’ai plus trouvé qu’un horrible mélange d’os et de chairs meurtris, et traînés dans la fange, des lambeaux pleins de sang, et des membres affreux que des chiens dévorants se disputaient entre eux.
Un chien sans queue ne peut exprimer sa joie.
Mien, tien. «Ce chien est à moi, disaient ces pauvres enfants – c’est là ma place au soleil.» Voilà le commencement et l’image de l’usurpation de toute la terre.
Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage, et service d’autrui n’est pas un héritage.
Quand il y a une vieille fille dans une maison, les chiens de garde sont inutiles.
Le célibataire vit comme un roi et meurt comme un chien, alors que l’homme marié vit comme un chien et meurt comme un roi.
J’aurai beau tricher et fermer les yeux de toutes mes forces… Il y aura toujours un chien perdu quelque part qui m’empêchera d’être heureuse…