Estime

Quant on sent qu’on n’a pas de quoi se faire estimer de quelqu’un, on est bien près de le haïr.
L’estime s’use comme l’amour.
Il est difficile d’estimer quelqu’un comme il veut l’être.
Les hommes n’aiment pas toujours ce qu’ils estiment, les femmes n’estiment que ce qu’elles aiment.
Les injustes dédains nous poussent à briguer d’indignes estimes.
Il n’est pas nécessaire, parce que vous êtes duc, que je vous estime – mais il est nécessaire que je vous salue.
Il y a autant de vices qui viennent de ce qu’on ne s’estime pas assez, que de ce qu’on s’estime trop.
Nous sommes plus jaloux de la considération des autres que de leur estime.
On est rarement maître de se faire aimer, on l’est toujours de se faire estimer.
L’on n’estime guère dans les autres que les qualités que l’on croit posséder soi-même.