Diable

On est le Diable, on ne le devient point.
Est-ce qu’on peut arriver au Paradis une demi-heure avant que le diable sache qu’on est mort?
Le diable met la femme sous l’homme pour tenir l’homme sous lui.
Dans tout son carquois, le Diable ne possède aucune flèche qui puisse percer le coeur comme le fait une douce voix.
Nous avons beaucoup d’écrits au style mordant, où l’on se refuse à convenir qu’il existe un dieu. Mais nul athée, autant que je sache, n’a réfuté de façon probante l’existence du diable.
Les pires choses en général sont faites des meilleures qui ont mal tourné. Les diables sont faits d’anges.
Le diable est encore le meilleur subterfuge pour disculper Dieu.
Il ne faut jamais penser au bonheur – cela attire le diable, car c’est lui qui a inventé cette idée-là pour faire enrager le genre humain.
S’il y a cent mille damnés pour un sauvé, le diable a toujours l’avantage sans avoir abandonné son fils à la mort.
Il n’y a de peine irrémédiable, sauf la mort.