Connaissance

Nous avons connaissance à présent de milliers de mondes à l’intérieur de l’homme, que toute l’oeuvre de l’homme avait été de cacher…
Toute connaissance que n’a pas précédé une sensation m’est inutile.
La connaissance, c’est l’expérience que fait l’homme de l’unité qui unit tous les hommes.
L’homme n’a de connaissance des choses naturelles que par les moyens de la correspondance avec ce qui tombe sous les sens.
La connaissance et l’amour ont pour effet d’abolir les oppositions.
Rien ne me paraît plus faux que la maxime socratique: Connais-toi toi-même. Le vrai moyen de connaissance serait plutôt: Oublie-toi toi-même.
Il ne faut pas comprendre… Il faut perdre connaissance.
C’est chose notoire que l’homme ne parvient jamais à la pure connaissance de soi-même jusqu’à ce qu’il ait contemplé la face de Dieu, et que, du regard de celle-ci, il descende à regarder soi.
Une connaissance c’est quelqu’un qu’on connaît assez pour lui emprunter de l’argent, mais pas assez pour lui en prêter.
Connaissance: personne que l’on connaît assez pour lui emprunter de l’argent, mais pas assez pour lui en prêter.