Talleyrand

Soyez à leurs pieds. A leurs genoux… Mais jamais dans leur mains.
Si cela va sans dire, ça ira encore mieux en le disant.
Ne dites jamais de mal de vous. Vos amis en diront toujours assez.
Voilà le commencement de la fin.
Un ministère qu’on soutient est un ministère qui tombe.
Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux.
Qui n’a pas vécu dans les années voisines de 1780 n’a pas connu le plaisir de vivre.
La parole a été donnée à l’homme pour déguiser sa pensée.
Les mécontents, ce sont des pauvres qui réfléchissent.
Les femmes pardonnent parfois a celui qui brusque l’occasion, mais jamais a celui qui la manque.