Maurice Blanchot

La lecture est un bonheur qui demande plus d’innocence et de liberté que de considération.
Tout art tire son origine d’un défaut exceptionnel.
Qui séjourne auprès de la négation ne peut se servir d’elle.
Lorsque tu affirmes, tu interroges encore.
L’ordre et les dieux meurent dès qu’un seul homme a poussé son accomplissement jusqu’au terme de la liberté.
Le rêve est le semblable qui renvoie éternellement au semblable.
L’art nous offre des énigmes, mais par bonheur aucun héros.
La réponse est le malheur de la question.
La banalité est faite d’un mystère qui n’a pas jugé utile de se dénoncer.
Dans les périodes dites heureuses, seules les réponses semblent vivantes.