Affirmer

Il faut affirmer si nous voulons comprendre, et nous donner si nous voulons sentir.
Sur toute chose on peut faire deux affirmations exactement contraires.
Un théologien a le droit d’affirmer qu’il sait comment Dieu juge une hérésie, non comment il juge ceux qui professent cette hérésie.
La fidélité ne s’affirme vraiment que là où elle défie l’absence.
Juger est abominable: la sentence qui affirme est un mensonge.
Je n’écris plus une phrase affirmative sans être tenté d’y ajouter: «peut-être».
Lorsque tu affirmes, tu interroges encore.
Absurdité: affirmation manifestement incompatible avec son opinion propre.