Tyrannie

L’égoïsme des classes est un des soutiens les plus fermes de la tyrannie.
Quiconque est plus sévère que les lois est un tyran.
Force est au tyran d’éprouver toutes les peurs qu’il inspire.
Ce n’est jamais dans l’anarchie que les tyrans naissent, vous ne les voyez s’élever qu’à l’ombre des lois ou s’autoriser d’elles.
La première femme est une esclave, la deuxième une compagne, et la troisième un tyran.
La jalousie n’est souvent qu’un inquiet besoin de tyrannie appliquée aux choses de l’amour.
La multitude qui ne se réduit pas à l’unité est confusion – l’unité qui ne dépend pas de la multitude est tyrannie.
La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique.
Ce qui détruit les illusions, les siennes et celles des autres, la nature le punit avec toute la rigueur d’un tyran.
Il n’y a pas de mal plus grand, et des suites plus funestes, que la tolérance d’une tyrannie qui la perpétue dans l’avenir.