Tragique

Les tragédies des autres sont toujours d’une banalité désespérante.
Il y a deux tragédies dans la vie: l’une est de ne pas satisfaire son désir et l’autre de le satisfaire.
Derrière chacune des choses exquises qui existaient se cachait quelque chose de tragique.
Nous ne vivons que de contradictions et pour des contradictions, la vie est tragédie et lutte perpétuelle sans victoire et sans espoir de victoire – elle est contradiction.
Il y a deux tragédies dans la vie. L’une est de ne pas obtenir ce que l’on désire ardemment, et l’autre de l’obtenir.
Ce n’est point une nécessité qu’il y ait du sang et des morts dans une tragédie: il suffit… que tout s’y ressente de cette tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie.
La tragédie de la mort est en ceci qu’elle transforme la vie en destin.
Le comique étant l’intuition de l’absurde, il me semble plus désespérant que le tragique.
Le monde est une comédie pour ceux qui pensent, une tragédie pour ceux qui sentent.