Temps

En tuant le temps on blesse l’éternité.
Comme si l’on pouvait tuer le temps sans insulter à l’éternité.
Tu connais les habitudes des femmes: le temps qu’elles se préparent, qu’elles se mettent en route, il faut une année.
Dans les temps de révolutions, on ne trouve d’habileté que dans la hardiesse, et de grandeur que dans l’exagération.
Un érudit est un paresseux qui passe son temps à étudier. Prenez garde à ses erreurs: elles sont plus dangereuses que ses lacunes.
Un homme cultivé est un oisif qui tue le temps en étudiant.
Le Temps, monseigneur, a sur le dos un sac où ce monstre géant d’ingratitude enfouit sans cesse des aumônes pour l’oubli.
La pensée est l’esclave de la vie, et la vie est le fou du temps…
C’est un malheur du temps que les fous guident les aveugles.
Vous avez beau tuer le temps, c’est lui qui finira par vous enterrer…