Révolte

Il faut que les pauvres soient si pauvres qu’il ne leur reste plus qu’à se révolter.
La guerre moderne est une révolte maléfique de la matière asservie par l’homme.
Ce n’est pas la révolte en elle-même qui est noble, mais ce qu’elle exige.
La soumission implique la possibilité de l’arrogance et de la révolte: de la stabilité sort le mouvement.
A tout peuple conquis il faut une révolte.
Le coeur est humain dans la mesure où il se révolte.
Les nations étant inévitablement plus bêtes que les individus, toute pensée a le devoir de se sentir en révolte.