Individu

Les individus sont sortis de l’état sauvage, les nations y sont restées.
Ce que l’homme cherche dans la religion, c’est de sauver sa propre individualité, de l’éterniser, ce qu’on n’obtient ni avec la science, ni avec l’art, ni avec la morale.
On dirait que mon coeur et mon esprit n’appartiennent pas au même individu.
Possible que l’individu trouve son profit et même son aise à se fondre dans la collectivité, mais ce ne serait qu’au détriment de celle-ci. Pour elle, et non pour lui, il doit se défendre contre elle.
Il est remarquable que ce soit dans les périodes où la société donne à l’individu le moins de garanties et d’avantages qu’elle lui demande le plus de sacrifices et d’efforts.
L’épopée disparaît avec l’âge de l’héroïsme individuel – il n’y a pas d’épopée avec l’artillerie.
On pardonne les crimes individuels, mais non la participation à un crime collectif.
Un personnage n’est pas un individu en mieux.
L’individu s’oppose à la collectivité, mais il s’en nourrit.
L’individu, dans son angoisse non pas d’être coupable mais de passer pour l’être, devient coupable.