Fierté

Ce qu’il y a de plus embarrassant quand on n’est pas né riche, c’est d’être né fier.
Vous ne pouvez vous fier à votre jugement si votre imagination laisse à désirer.
L’erreur est aussi grande de se fier à tous que de tous se défier.
Nul bonheur, nulle sérénité, nulle espérance, nulle fierté, nulle jouissance de l’instant présent ne pourrait exister sans la faculté d’oubli.
La jeunesse ressent un plaisir incroyable lorsqu’on commence à se fier à elle.
La fierté a rarement un juste milieu, on en a trop ou pas assez.
Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même…
Il est beau de s’élever au-dessus de la fierté. Encore faut-il l’atteindre.
Faire son devoir tous les jours, et se fier à Dieu pour le lendemain.