Amitié

La haine des faibles n’est pas si dangereuse que leur amitié.
Offrir l’amitié à qui veut l’amour, c’est donner du pain à qui meurt de soif.
Des femmes peuvent très bien lier amitié avec un homme – mais pour la maintenir, il y faut peut-être le concours d’une petite antipathie physique.
Quelques-uns prennent pour de l’amitié ce qui est de la charité.
L’amitié est un contrat par lequel nous nous engageons à rendre de petits services à quelqu’un pour qu’il nous en rende de plus grands.
L’amitié est plus souvent une porte de sortie qu’une porte d’entrée de l’amour.
Quelque rare que soit le véritable amour, il l’est encore moins que la véritable amitié.
Les amitiés renouées demandent plus de soins que celles qui n’ont jamais été rompues.
Le plus grand effort de l’amitié n’est pas de montrer nos défauts à un ami, c’est de lui faire voir les siens.
Dans l’amitié comme dans l’amour on est souvent plus heureux par les choses qu’on ignore que par celles que l’on sait.