Montesquieu

Quand on court après l’esprit, on attrape la sottise.
Lorsqu’on veut changer les mœurs et les manières, il ne faut pas les changer par les lois.
Les Français… enferment quelques fous dans une maison, pour persuader que ceux qui sont dehors ne le sont pas.
L’homme pieux et l’athée parlent toujours de religion: l’un parle de ce qu’il aime et l’autre de ce qu’il craint.
Les hommes naissent bien dans l’égalité, mais ils n’y sauraient demeurer.
L’esprit d’égalité extrême, conduit au despotisme d’un seul.
Les Français ne parlent presque jamais de leur femme – c’est qu’ils ont peur d’en parler devant des gens qui la connaisse mieux qu’eux.
La pudeur sied bien à tout le monde – mais il faut savoir la vaincre et jamais la perdre.
J’aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers.
J’ai toujours vu que pour réussir dans le monde, il fallait avoir l’air fou et être sage.