Religion

La religion tolérait bien des faiblesses, quand on gardait les convenances.
Jamais les philosophes ne feront une secte de religion. Pourquoi? C’est qu’il n’écrivent point pour le peuple, et qu’il sont sans enthousiasme.
Ce que l’homme cherche dans la religion, c’est de sauver sa propre individualité, de l’éterniser, ce qu’on n’obtient ni avec la science, ni avec l’art, ni avec la morale.
Chaque génération se moque des vieilles modes, mais suit religieusement les nouvelles.
En France nous avons 300 sauces et 3 religions. En Angleterre, ils ont 3 sauces mais 300 religions.
Nous avons tout juste assez de religion pour nous haïr, mais pas assez pour nous aimer les uns les autres.
Un lion ne saurait être bien redoutable. Il n’a pas d’idéal, pas de religion, pas d’opinion politique, pas de courtoisie, pas d’éducation.
Il n’y a qu’une seule religion, bien qu’il y en ait un centaine de versions.
Je ne puis me persuader qu’il faille avancer notre religion par les armes.
Les prostituées sont souvent, après les religieuses, nos meilleures patriotes.