Marivaux

L’inférieur n’est-il pas bien flatté d’une familiarité dont on ne l’honore qu’en se montrant satisfait des sentiments qu’il a de sa petitesse?
Le regard chez une jeune femme est un interprète toujours charmant qui se charge de dire avec complaisance ce que la bouche n’ose prononcer.
Les âmes excessivement bonnes sont volontiers imprudentes par excès de bonté même, et d’un autre côté, les âmes prudentes sont assez rarement bonnes.
Le négligé est une abjuration simulée de coquetterie – mais en même temps le chef-d’oeuvre de l’envie de plaire.
Le trop spirituel est un homme qui n’a jamais assez d’esprit pour savoir la juste mesure qu’il en faut avoir.
La coquette ne sait que plaire, et ne sait pas aimer, voilà pourquoi on l’aime tant.
La condition de ceux qui restent est toujours plus triste que celle des personnes qui s’en vont. S’en aller, c’est un mouvement qui dissipe, et rien ne distrait les personnes qui demeurent.
La simple infidélité serait insipide et ne tenterait pas une femme sans l’assaisonnement de la perfidie.
Il n’y a point de mal à voir ce que les gens nous montrent. Ce n’est point moi qui ai tort de vous trouver coquette – c’est vous qui avez tort de l’être.
J’aurais cru que la gloire de pardonner à ses ennemis valait bien l’honneur de les haïr toujours.