Borges

Toute destinée, si longue et si compliquée soit-elle, compte en réalité un seul moment: celui où l’homme sait une fois pour toutes qui il est.
Personne ne peut savoir si le monde est fantastique ou réel, et non plus s’il existe une différence entre rêver et vivre.
Ce qui importe ce n’est pas de lire mais de relire.
A elle seule, la vie est une citation.
L’histoire universelle est celle d’un seul homme.
Ordonner une bibliothèque est une façon silencieuse d’exercer l’art de la critique.
Les miroirs et la copulation sont abominables, parce qu’ils multiplient le nombre des hommes.
Les dictatures fomentent l’oppression, la servilité et la cruauté
La vie est trop pauvre pour ne pas être immortelle aussi.
Expliquer un fait, c’est l’unir à un autre.