Rêve

On se prend à beaucoup mieux aimer la réalité, parfois, après un long détour par les rêves.
Le rêve est un tunnel qui passe sous la réalité. C’est un égout d’eau claire, mais c’est un égout.
Tout malheur qui ne m’atteint pas n’est qu’un rêve.
Réussir au théâtre sans la presse, sans les amis, ni les ennemis, sans première ni répétition générale, voilà le rêve.
Mon passé, c’est les trois quarts de mon présent. Je rêve plus que je ne vis, et je rêve en arrière.
La solitude n’est possible que très jeune, quand on a devant soi tous ses rêves, ou très vieux, avec derrière soi tous ses souvenirs.
Il vaut mieux rêver sa vie que la vivre, encore que la vivre, ce soit encore la rêver.
Les rêves sont ce qu’il y a de plus doux et peut-être de plus vrai dans la vie.
Et rêver est tout le bonheur.
Le Rêve est une seconde vie. Je n’ai pu percer sans frémir ces portes d’ivoire ou de corne qui nous séparent du monde invisible.