Abus

Le pouvoir sans abus perd le charme.
Ceux qui ont le don de la parole et qui sont orateurs ont en main un grand instrument de charlatanisme: heureux s’ils n’en abusent pas.
Quand tu rencontres la douceur, sois prudent, n’en abuse pas, prends garde de ne pas démasquer la violence.
Aimer, c’est permettre d’abuser.
La femme ne sent son pouvoir qu’autant qu’elle en abuse.
Il n’y a pas le pouvoir, il y a l’abus de pouvoir, rien d’autre.
Le mépris de l’homme est nécessaire à qui veut user et abuser de l’homme.
Le pouvoir doit se définir par la possibilité d’en abuser.
Alléguer l’impossible aux rois, c’est un abus.
Il entre, dans toute espèce de débauche, beaucoup de froideur d’âme. Elle est un abus réfléchi et volontaire du plaisir.