Laure Conan

Rien n’est beau comme la voix humaine, quand elle est belle.
Un homme ne doit pas avoir deux patries. Le patriotisme qui se divise s’affaiblit.
Rien n’est petit dans l’amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer.
Quand on avance sur le chemin, la vie n’apparaît plus guère comme un devoir, et l’on marche facilement au sacrifice.
La sagesse de la femme est, comme celle de l’homme, toujours courte par quelque endroit.
Dans les grandes oeuvres, il n’y a pas de petits ouvriers.
Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer.
C’est bien singulier comme nous restons enfants en certaines choses. C’est fort heureux quant aux sentiments.
L’amitié sans confiance, c’est une fleur sans parfum.
On sait rarement ce qu’on veut et jamais ce qu’on voudra.