André Breton

Un mot et tout est sauvé, un mot et tout est perdu.
Rien ne sert d’être vivant, s’il faut que l’on travaille.
Ne pas alourdir ses pensées du poids de ses souliers.
L’imaginaire est ce qui tend à devenir réel.
L’homme, ce rêveur définitif…
L’homme propose et dispose. Il ne tient qu’à lui de s’appartenir tout entier.
Le temps serait venu de faire valoir les idées de la femme aux dépens de celles de l’homme, dont la faillite se consomme assez tumultueusement aujourd’hui.
Le plus beau présent de la vie est la liberté qu’elle vous laisse d’en sortir à votre heure.
C’est avant tout la poursuite de l’expérience qui importe: la raison suivra toujours, son bandeau phosphorescent sur les yeux.
Ce qu’on cache ne vaut ni plus ni moins que ce qu’on trouve.