Offense

Je connais trop les hommes pour ignorer que souvent l’offensé pardonne mais que l’offenseur ne pardonne jamais.
Se venger d’une offense, c’est se mettre au niveau de son ennemi – la lui pardonner, c’est se mettre au dessus de lui.
Le scandale du monde est ce qui fait l’offense, et ce n’est pas pécher que pécher en silence.
Il ne faut pas s’offenser que les autres nous cachent la vérité, puisque nous nous la cachons si souvent à nous-mêmes.
On n’offense personne en l’aimant.
Comme ce serait déplaire à Dieu que de respecter la vérité que l’on s’imaginerait être le mensonge, ce serait aussi l’offenser que de ne pas respecter le mensonge que l’on croirait être la vérité.