Mal

La femme coquette est l’agrément des autres et le mal de qui la possède.
Nous n’avons ni la force ni les occasions d’exécuter tout le bien et tout le mal que nous projetons.
Rien n’est bon ni mauvais en soi, tout dépend de ce que l’on en pense.
On ne peut vaincre le mal que par un autre mal.
Le plus grand forfait n’est point de faire le mal, mais de le manifester.
Savoir reconnaître l’humain jusque dans l’inhumain. L’ignoble est souvent du noble mal tourné.
Nul ne tend de son plein gré vers ce qui est ou ce qu’il croit mauvais.
On prend toujours le mal pour éviter le pire.
Le mal que nous faisons ne nous attire pas tant de persécution et de haine que nos bonnes qualités.
Il n’y a guère d’homme assez habile pour connaître tout le mal qu’il fait.