Désir

Le désir s’exprime par la caresse comme la pensée par le langage.
Il n’y a nulle si bonne et désirable finesse que la simplicité.
Diminuez donc les désirs, c’est comme si vous augmentiez les forces.
La fidélité en amour n’est que la paresse du désir.
L’amant ne connaît que son désir, il ne voit pas ce qu’il prend.
Prétendre contenter ses désirs par la possession, c’est compter que l’on étouffera le feu avec de la paille.
Le désir fleurit, la possession flétrit toutes choses.
Il y a assez de lumière pour ceux qui ne désirent que de voir, et assez d’obscurité pour ceux qui ont une disposition contraire.
On ne désire pas ce qu’on ne connaît pas.
J’aime celui qui aime sa vertu – car la vertu est volonté de périr et flèche de l’infini désir.