Monde

Tout le monde désire vivre longtemps, mais personne ne voudrait être vieux.
Rien n’est constant dans ce monde, que l’inconstance.
Les caprices de l’espèce femelle ne sont pas bornés à une seule partie du monde ni à un seul climat, mais sont en tous lieux les mêmes.
C’est un axiome que ceux à qui tout le monde accorde la seconde place ont des titres indiscutables à la première.
La pauvreté est une compagne ardente et redoutable – elle est la plus vieille noblesse du monde. Bien peu sont dignes d’elle.
Il est bien des merveilles en ce monde, il n’en est pas de plus grande que l’homme.
Quand, en ce monde, un homme a quelque chose à dire, la difficulté n’est pas de le lui faire dire, mais de l’empêcher de le dire trop souvent.
Quand une femme du monde dit non, cela veut dire peut-être – quand elle dit peut-être, cela veut dire oui – et quand elle dit oui, ce n’est pas une femme du monde.
Ma façon de plaisanter, c’est de dire la vérité. C’est la plaisanterie la plus drôle du monde.
L’homme raisonnable s’adapte au monde – l’homme déraisonnable s’obstine à essayer d’adapter le monde à lui-même. Tout progrès dépend donc de l’homme déraisonnable.