Sensibilité

Beaucoup d’insensibilité prend parfois figure de courage.
L’amour, c’est l’espace et le temps rendus sensibles au coeur.
C’est le coeur qui sent Dieu, et non la raison. Voilà ce que c’est que la foi: Dieu sensible au coeur, non à la raison.
Tous les hommes ne sont pas capables de grandes choses, mais tous sont sensibles aux grandes choses.
Les hommes sensibles préfèrent le soir au matin, la nuit au jour, et la beauté des femmes mûres à celle des jeunes filles.
Les biens et les maux qui nous arrivent ne nous touchent pas selon leur grandeur, mais selon notre sensibilité.
Une femme insensible est celle qui n’a pas encore vu celui qu’elle doit aimer.
Qui sait si Dieu ne sera pas sensible toujours plus à son Enfer qu’à son Ciel? Celui qui aime songe au rien qu’on lui refuse, quand on lui a déjà presque tout donné.
L’originalité de l’esprit aussi bien que de la sensibilité, c’est d’esquiver l’évidence pour être sensible à ce qui risque de n’être pas remarqué.
La possession des richesses a des filets invisibles où le coeur se prend insensiblement