Jeunesse

L’ambition ardente exile les plaisirs de la jeunesse pour gouverner seule.
La jeunesse est une manière de se tromper qui se change assez vite en une manière de ne plus même pouvoir se tromper.
La jeunesse est un temps pendant lequel les convictions sont, et doivent être, mal comprises: ou aveuglément combattues, ou aveuglément obéies.
La jeunesse grandit dans un domaine qui n’est qu’à elle, où ni l’ardeur du ciel, ni la pluie, ni les vents ne viennent l’émouvoir.
Les peuples ainsi que les hommes ne sont dociles que dans leur jeunesse, ils deviennent incorrigibles en vieillissant.
La jeunesse est le temps d’étudier la sagesse – la vieillesse est le temps de la pratiquer.
Le vrai trésor de l’homme est la verte jeunesse, le reste de nos ans ne sont que des hivers.
La jeunesse s’enfuit sans jamais revenir.
Cueillez, cueillez votre jeunesse: comme à cette fleur, la vieillesse fera ternir votre beauté.
La jeunesse croit beaucoup de choses qui sont fausses – la vieillesse doute de beaucoup de choses qui sont vraies.