Ennui

Il y a des moments de la vie où une sorte de beauté naît de la multiplicité des ennuis qui nous assaillent.
Nous avons toujours besoin de rendre quelqu’un responsable de nos ennuis et de nos malheurs.
Tous les hommes qui s’ennuient dans une planète passent leur pauvre vie à en aller chercher une autre.
Servir est ennuyeux, mais pas plus qu’être servi.
Nous troublons la vie par le soin de la mort et la mort par le soin de la vie – l’une nous ennuie, l’autre nous effraye.
Le principal apport du protestantisme à la pensée humaine est la preuve massive de l’ennui que dégage Dieu.
L’ennui, avec l’amour, c’est que la plupart des gens le confondent avec un embarras gastrique. Quand la crise s’achève, ils découvrent qu’ils sont mariés à une femme qu’ils n’auraient pas souhaitée à leur pire ennemi.
Ceux qui ne savent pas rester chez eux sont toujours des ennuyés et, par conséquent, des ennuyeux.
Les gens vertueux se vengent souvent des contraintes qu’ils s’imposent par l’ennui qu’ils inspirent.
Nous pardonnons souvent à ceux qui nous ennuient, mais nous ne pouvons pardonner à ceux que nous ennuyons.