Voltaire parle à un parti, Molière parle à la société, Shakespeare parle à l’homme.