Une femme n’est puissante que par le degré de malheur dont elle peut punir son amant.