Une dame disait un jour devant moi, d’elle-même, comme la chose la plus naturelle du monde: «Je ne pense jamais, cela me fatigue – ou, si je pense, je ne pense à rien.»