Trop heureux les hommes des champs, s’ils connaissaient leurs biens!