Toute oeuvre d’art survivante est amputée, et d’abord de son temps.